Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bdsm

Le Dépannage1 – L’appelJe dirige une boite de maintenance informatique. J’arrive à mes locaux vers 8h30. Je vois qu’il y a plusieurs messages sur le répondeur. Je les écoute. Ils viennent tous de la même personne, une cliente dont le serveur refuse de démarrer. Je regarde mes fichiers clients et je retrouve ses informations. Je la rappelle en lui disant que je peut-être chez elle dans une demi-heure. Elle est aux anges. Je prends mon équipement et je démarre.J’arrive chez elle je sonne. Elle m’ouvre, j’échange des banalités et elle me conduit dans la pièce où il y a le serveur.- Vous travaillez à domicile ?- Oui on peut dire ça comme ça. Voilà c’est ici, comme je vous le disait, cette satanée machine c’est éteint hier soir et ne veux plus démarrer.- Je regarde ça.- Merci vous me rendez un grand service, je ne peux pas travailler sans.J’exécute quelques tests de routine.- Quel genre de métier faite vous déjà ?- Je travaille dans la publicitéEffectivement quelque chose ne tourne pas rond. Après divers essaie et test je pense avoir identifier la panne.- Vous avez eu une coupure de courant hier ?- Oui c’est comme ça qu’il s’est éteint.- C’est à cause de ça je pense quelque manipulation et je devrais pouvoir arranger ça. Vous devriez investir dans un onduleur pour éviter ce genre de problème.- Qu’est-ce donc ?- Une sorte de grosse pile pour éviter que le serveur ne s’éteigne brutalement et ce bloque comme ceci.Je fais mon travail et répare et la machine. Elle redémarre.- Voilà c’est réglé.- Merci, vous me sauvez la vie. Souhaitez-vous un café ?- Oui s’il vous plait je n’ai pas eu le temps de le prendre ce matin- Suivez-moiElle me conduit dans le salon et m’installe sur un fauteuil. Elle part quelque minute et reviens avec deux cafés. Elle les dépose sur une table basse et s’installe sur le fauteuil en face. Elle est de charmante compagnie. Nous discutons de tout et de rien. Elle est magnifique, une belle poitrine, de longue jambe recouverte de bas nylons, des talons hauts je profite de la vue installée en face d’elle.- Vous pourriez me fournir cet ondulateur ?- Onduleur vous voulez dire ? Oui bien sûr j’en ai en stock, je dois pouvoir vous installer ça dans la journée.- Cela serait parfaitJe regarde mon agenda pour confirmer et effectivement je n’ai pas grand-chose de prévue aujourd’hui. Pendant que je fais ceci j’entends un bruit assez fort qui me fait lever les yeux.- Excusez-moi j’ai fait tomber ma chaussure.Je pose les yeux sur son pied déchaussé. Je regarde de long orteils fin, un très beau vernis, de long ongles bien entretenus. Je trouve son pied très joli. Je ressens une étrange excitation à le regarder. Elle fait bouger ses orteils. Après quelque minute je replonge mon nevşehir escort nez dans mon agenda.- Oui c’est bon je n’ai pas grand-chose aujourd’hui je peux vous installer ça dans la journée.- Je vous remercieJe prends le café et bois une gorgée. Il a un gout étrange. Quelque chose que je n’arrive pas à définir. Elle me regarde avec un grand sourire. Je prends une autre gorgé pour ne pas la vexée.- Vous aimez mon café ?- OuiJe continu à boire ce breuvage que je ne qualifierai pas de café, mais la moindre des choses et d’être polie avec elle et de tout boire. Ce n’est jamais une bonne idée de contrarier un ou une cliente. Je me force mais ça va mieux après quelques gorgées. Je me surprends même à m’apprécier sur la fin.- Vous en voulez un autre ?- Non merci- Je vous en prie ça me fait plaisir- Un dernier alorsElle prend la verseuse et remplie à nouveau ma tasse. Je bois quelques gorgées mais celui-ci est diffèrent. On dirait du vrai café. Je baisse les yeux en reposant la tasse et je remarque que le bas au bout de ses orteils à l’air mouillé. Elle continu à les faire bouger.- Vous pourriez me faire un prixJe ne fais pas attention à ce qu’elle dit, je suis plongé dans la vue de ses orteils. J’essaye de me rendre compte s’ils sont vraiment mouillés ou pas. Elle enchaine sur un ton un peu agacé :- Mon pied vous gêne ?- Non pardon, vous faire un prix ? Je ne sais pas faut que je vois les tarifs- Si mon pied pour perturbe autant, venez remettre sa chaussure.- Pardon ? Non ça ne me pose pas de souci- Je vois bien que vous êtes distrait. Mettez ma chaussure sur mon pied s’il vous plait.Cette demande me semble irréelle, elle pourrait se chausser elle-même. Je me lève et ramasse sa chaussure. Elle tend son pied vers moi. Je remarque effectivement que ses orteils sont mouillés avec un liquide de couleur marron. Je pose la chaussure sur ses orteils, je fais glisser le talon et je retourne m’assoir.- Est-ce que cet appareil est utile aussi pour les ordinateurs ?- Oui cela protèges des baisses de tension et des surtensions.- Je vais vous en prendre deux dans ce cas.- D’accord je passe dans l’après-midi pour vous les installer- MerciAprès l’échange d’autre banalités, je me lève, elle me raccompagne. Je la salut et je rentre sur mon lieu de travail. Je prépare la facture et l’équipement et je passe le reste de la matinée à régler des problèmes administratifs.2 – Un imprévuJe me rends chez ma cliente. Je sonne, elle m’ouvre la porte. Je rentre les cartons chez elle ainsi que mes outils. Je me rends dans la pièce du serveur.- Il faut que le l’éteigne pour installer l’appareil- Pas de soucis.J’éteins la machine, installe l’onduleur, allume, configure, etc.- Voilà c’est bon pour lui. Vous acıgöl escort pouvez me conduire à votre ordinateur- Bien sûr suivez-moi.Elle me conduit dans son bureau. La chose qui m’interpelle en premier est que ses murs sont couvert de photos de chaussure et de pieds nue. Il me semble que ce sont les siens je ne pourrais pas le jurer.- Je fais de la publicité pour les chaussures, avant je posais avec mes pieds mais maintenant je m’occupe du marketing.- C’est vous sur chacune de ces photos ?- Oui ce sont les campagnes pour lesquelles j’ai posée.- Très jolie, vos pieds attirent le regard- Je saisL’ordinateur est déjà éteint. Je branche l’onduleur. Allume l’ordinateur pour le configurer. Il y a énormément de photos de pieds et chaussure sur son bureau. Je configure le logiciel. Je clique par mégarde sur une des photos.- Celle-là aussi c’est moi- Voilà c’est fini- Merci, vous voulez boire quelque chose ? Café, soda- Un coca si vous avez- Bien surElle part chercher à boire, j’en profite pour regarder les photos. Ce sont de belle photos. Il faut reconnaitre que ses pieds sont magnifiques.- Cela vous plait ?- Pardon ?Elle montre du doigt la photo au mur.- Oui ils sont magnifiques je dois reconnaitre- Merci, mais je parlais de mes photos, mais j’ai aussi ma réponse.Elle me tend un verre de coca, s’assoie sur la chaise du bureau. Je cherche une chaise mais il n’y en a pas d’autre. Elle s’amuse à faire balancer sa chaussure au bout de ses orteils. Nous continuons de parler même si mon attention est portée sur cette action. Sa chaussure tombe.- Pouvez-vous la remettre je vous prisJe me baisse pour ramasser la chaussure. Le bout de ses orteils effleure mon sexe qui deviens dur instantanément. Je dépose la chaussure sur le bout de ses orteils et je remets le talon en place. Elle se lève.- Venez nous serons mieux au salonElle s’installe sur le fauteuil et m’invite à prendre place en face d’elle. Nous parlons de son travail et le sujet dévie sur son ancienne carrière de modèle. Tout le long de la conversation elle s’amuse a faire balancer sa chaussure sur le bout de ses orteil en alternant ses pieds. J’ai du mal à décrocher mon regard de ce petit jeu.- Vous voulez mieux les voir ?- Quoi donc ? Vos pieds ?- Bien sûr, cela ne me dérange pas, mais ça sera à une condition- Laquelle ?- Il faudra que vous déposez un baiser dessus, c’est une sorte de protocole pour moi j’adore ça.- J’en ai vu un tout à l’heure déjà et ce matin- Je sais vous me devez déjà deux bisous- Et pour les photos ?- Oh ça ne compte pas ça. Ils sont bien mieux de face. Votre décision ?Etant dans l’ambiance et un peu pris à son jeu.- Pourquoi pas ça ne me coute pas grand-chose- Bien sûr que non, avanos escort vous pourriez apprécier autant que moi en plusElle tend ses deux jambes et pose ses pieds sur mes cuisses.- Déchaussez-les maintenantJe prends la chaussure du pied droit, je la retire. Elle fait bouger des orteils. Je prends celle du pied gauche et j’en fait de même. Une légère odeur monte à mes narines. Elle appuie sur mon sexe, ce qui le fait durcir. Ses pieds sont magnifiques, ils sont parfaitement vernis avec des orteils ni trop long, ni trop cour et de long ongles. Elle avait raison, j’apprécie la vue.- Embrasser les maintenant, deux bisous sur chaque pied s’il vous plait sur le gros orteil.Je baisse ma tête, l’odeur se fait plus présente. Je dépose un bisou sur le gros orteil droit, puis sur le gauche et je recommence. Lors du dernier baiser son orteil rentre un peu dans ma bouche. Je ressens un gout que j’ai déjà connu mais je ne sais plus où.- Vous voyez ce n’est pas si dur. Soyez honnête avec moi, vous avez apprécier ?- Je vous avoue que c’était plutôt agréable oui- Agréable ? Vous voudriez le refaire ?- Pourquoi pas, ils sont très beau en tout cas.- Ce n’est pas dans mes habitudes mais voulez-vous jouer ?- A quel jeu ?- Je sens bien (elle masse mon sexe avec son pied) que vous avez une érection. Je vous propose ceci. Je vais vous branler pendant cinq minute avec mes pieds, si vous résistez je vous envoie ma collection de photos, sinon vous devez passer dix minutes à les sentir.- Vous les sentir ?- Oui j’adore humilier des hommes comme ça.- Juste cinq minute ? D’accord.- Commençons alors. Vous pouvez sentir ma chaussure si vous pensez que cela peut vous aider à résister.Je sors mon sexe et baisse mon pantalon ainsi que mon caleçon. Elle place ses pieds chauds autour de ma verge. Je lance un chronomètre et elle commence à me branler. Je ne pensais pas que ça puisse être aussi bon. Après une minute je prends sa chaussure et commence à la sentir en espérant que l’odeur me calme. Ceci marcha trente seconde mais par la suite ça devin bizarre. J’entre dans une sorte de transe ou ma langue sort seule pour lécher l’intérieur. Mon bassin suit les mouvements de pieds. Je sens le plaisir monter. Je lèche la chaussure frénétiquement. Je sens que ma verge va exploser, j’essaye de résister. Ses pieds chauds passent sur mon gland. Je viens lorsque le timer indique trois minutes écoulées. Ses pieds sont plein de sperme. Je repose la chaussure sur la table.- Vous avez perdu et vous avez souillé mes pieds.- Oui, excusez-moi.Elle enlève ses bas.- Allongez-vous contre mon fauteuil, c’est le moment de respecter votre parole.- Bien entendu, j’ai perdu.Je me place contre son fauteuil, elle met ses pieds contre mon visage. Je passe dix minute à les sentir à m’enivrer de leur odeur. J’ai envie de les lécher. Une fois mon humiliation finie je la remercie et je retourne dans mes locaux pour finir la journée.Écrite par: https://fr.xhamster.com/users/slavetoleggynylon

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

 Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir


 maltepe escort ankara escort escort kadıköy izmir escort sakarya escort sakarya escort pendik escort gaziantep escort izmir escort izmir escort bayan malatya escort kayseri escort eryaman escort pendik escort tuzla escort kartal escort kurtköy escort kızılay escort ensest hikayeler maltepe escort konyaaltı escort izmir escort kartal escort maltepe escort gaziantep escort maltepe escort pendik escort kadıköy escort ümraniye escort kayseri escort bursa escort canlı bahis canlı bahis bahis siteleri canlı bahis bahis siteleri bahis siteleri sakarya escort