Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bdsm

Ma secretaireMa secrétaire personnelle Camille ( lire histoire précédente ) doit dans quelques semaines laissant son poste vacant. Pour la remplacer, j’ai pensé à une personne qui a été embauché il y a un an, Catherine, une secrétaire expérimentée et très agréable. J’en parle avec mes trois collaborateurs, afin de connaître leur avis sur cette personne.Ma surprise est grande quand j’entends les avis de chacun.Michel me dit que cette personne a un mauvais caractère, que le matin elle est très souvent en retard.Gilles, lui me dit que c’est une femme qui a tendance à faire du rentre dedans, que même des bruits courent sur elle, sur le fait que c’est une fille facile, qui couche un peu avec tous les mecs.Nathalie, quant à elle, est directe, sans pitié à l’encontre de Catherine, je ne te le conseille pas, elle est juste bonne à être une petite secrétaire de base.Bon, bon, bon, avec tous ces avis, pas facile de prendre une décision, mais connaissant Nathalie, ces insinuations ne sont pas anodines. Je décide donc de promouvoir Catherine au poste. .Les premiers temps tout allait très bien, bonne tenue, agréable et bon travail étaient de mise. Mais je me suis rendu compte d’un certain laissé allé dans le travail, mais aussi sur la tenue. Je décide donc de la convoquer.-Je vous ai convoqué, parce que j’ai constaté un certain changement dans votre travail et votre manière d’être. Y a-t-il un problème dont vous voudriez me parler Catherine ?-Non, monsieur, ça va, je ne vois pas ce que vous voulez dire.- Bon, alors je vais être plus direct. Votre tenue actuelle ne me convient pas tout à fait, vous êtes secrétaire , et à ce titre j’estime que vous devez être correctement habillée, le jean tous les jours, NON. De plus, votre travail ne va paségalement, trop d’erreur dans les courriers, oubli de ceci, oubli de cela. J’ai besoin d’une personne sur qui compter. Si comme vous me dites, tout va bien alors vous ne vous plaisez plus ici peut-être ?- Non monsieur, je vous assure ça va bien.-Alors comment expliquer mes remarques, problèmes personnels.-Euh et bien, enfin ce que je veux dire….. je dois être fatiguée.-Bon écoutez, je veux bien passer pour cette fois, mais dans le travail je suis exigent. Soit vous vous reprenez, soit nous arrêtons là notre collaboration.-Bien monsieur.Et elle repart travailler. Les jours passent, la tenue s’est un peu améliorée, mais elle continue ces erreurs dans le travail.Je reconvoque Catherine.-Dites, vous vous moquez de moi, nous avons failli perdre un client à cause d’une de vos erreurs. La boss vas être obligé de vous licencier. Mes collaborateurs sont très remontés contre vous.-Non, monsieur, je suis vraiment désolée, il n’y aura plus de problèmes à partir de maintenant.-Bon, je vous laisse une dernière chance. Mais la boss demande des efforts.Trois semaines plus tard, Nathalie débarque dans mon bureau en colère.-Regarde ce que ta secrétaire a fait comme connerie.Elle me tend un dossier. Dossier important, qui suite à une erreur de ma secrétaire, nous fait obligation de régler une forte amende.Là, je rentre également dans une colère monstre.-Cette fois ci, ce n’est plus possible, va me la chercher.Nathalie revient avec Catherine.-Dites Catherine, vous vous moquez du monde là. Je vous ai convoqué deux fois pour vous prévenir de faire attention, et là nous devons régler une amende à cause de votre erreur. Cette fois ci nous sommes contraint de nous séparer de vous. Ce n’est pas la peine de revenir demain. Nous allons nous tourner vers une autre personne. Catherine reste bouche bée et se met à pleurer. Sur cet entre fait, Nathalie dit.-Effectivement ce n’est plus possible, vous êtes trop soupe au lait pour rester dans la société. Je suis entièrement d’accord sur le fait que nous devons nous séparer de vous. Mais nous pouvons peut-être vous laisser terminer la semaine.-Bon va pour la fin de semaine dis-je.Le lendemain, Catherine arrive au bureau habillée très élégamment, comme à ces débuts.M’apporte mon café.-Monsieur, je suis vraiment désolée de ce qui s’est passé, mais j’ai vraiment akdeniz escort besoin de travailler. Je ferais ce que vous voulez, mais ne me licenciez pas. Faites que la boss m’accorde encore une chance.-Le sujet est clos Catherine, je vous ai laissé votre chance. Et la boss n’est pas contente et m’as charger de vous licencier.Elle repart à son bureau. Suite à cela, je téléphone à Nathalie pour lui expliquer. Ma chère Nathalie étant une femme magnifique et compréhensive, elle me suggère une possibilité. Après réflexion, je me dis que pourquoi pas. Je convoque ma secrétaire à 18h00.-Bon, après réflexion, si vous voulez rester chez nous, voilà ce que je veux. Je veux que vous soyez à ma disposition. C’est-à-dire que je vous veux habillée tous les jours comme aujourd’hui, que vous soyez à mes petits soins, j’ai besoin d’une secrétaire soumise, soumise à mes désirs, soumise à mes caprices.-Mais vous me demandez de…, ça va pas non, je ne suis pas une chose.Je me lève, lui prend sa chevelure brutalement.-Déjà tu te calmes, compris, ensuite je te propose de garder ton job.Puis mes lèvres viennent se coller aux lèvres de Catherine qui ne me repousse pas, bien au contraire, sa bouche s’ouvre et nos lèvres se rencontrent.Après ce petit intermède, nous discutons et je fais comprendre à ma secrétaire quecompte tenu de sa situation personnelle et du marché du travail, il était certainement préférable pour elle de rester en poste chez nous.-Mais dit donc, d’où tu sais tous ça sur moi, me dit Catherine.-Peu importe, ce n’est pas ton problème. Je sais que ton deuxième mec t’a plaqué, que tu n’as pas tes enfants en charge, que tu as du mal à terminer les fins de mois et que tu règles une pension alimentaire pour tes enfants. Moi je te propose de garder ton job, bien payer, ce qui t’évite bien des soucis, par contre du doit être à madisposition. Au choix.Catherine me regarde droit dans les yeux, avec un regard insistant. Ma main se lève et vient caresser la joue de ma secrétaire. Sans lui laisser le temps de réagir, je lui dis-Tu te prends pour qui à me regarder comme ça ? n’y pense même pas. A partir de maintenant tu es à ma botte, donc jamais tu me fixe le regard et d’ailleurs à partir de maintenant je t’appellerais « chienne ou chiennasse », allez va terminer ton courrier, je dois le signer ce soir.Sans broncher, les larmes aux yeux elle sort terminer son travail.Catherine vient me faire signer le courrier puis repart. Pas un regard ne se croise.Je l’appelle au téléphone.-Chienne vient dans le bureau.Elle entre.-Vous pouvez m’expliquer ce document ?Elle s’approche du bureau, se positionne debout à côtés de moi et commence à expliquer. Je profite de cet instant pour poser une main sur ces mollets, puis remonter le long des cuisses, pour enfin venir palper son fessier à travers sa culotte. Elle ne dit rien, si ce n’est que je la sens troublé. Ma main commence à caresser son entrejambe délicatement, puis sentant sa culotte s’humidifier, j’accentue mes caresses. Sa respiration devient plus rapide, mais elle continue à m’expliquer le courrier. J’introduis alors un doigt dans son sexe. Le conduit est très humide, mon doigt se pose sur le clitoris de ma chienne et en quelques mouvement, Catherine lâche un râle de plaisir tout en criant, puis s’affale sur le bureau.Très vite, elle se relève.-Alors tu as aimé chiennasse.-Oh oui, j’en avais tellement envie.-Bon maintenant à genoux et suce.Joignant le geste à la parole, je sors mon sexe. Elle gobe et avale mon membre. Elle suce bien avec sa grande bouche, elle s’applique à réaliser une bonne pipe.-Tu aimes sucer une bonne queue ?-Oui-Je comprends pourquoi les mecs cours après ton cul, tu es une belle chienne à pipe, maintenant, voyons voir si tu as une bonne chatte, allez déshabille toi.Catherine se met nue. Je découvre une femme avec un corps plutôt pal mal pour son âge après avoir enfanté à deux reprise. Ses seins sont bien garnie et légèrement tombant et son sexe à une pilosité naturelle.Je la plaque sur la table de réunion, visage face à mezitli escort la table. Je me munis d’un préservatif et l’enfile d’un coup, comme il se doit pour une chienne. Son conduit est toujours aussi lubrifié, voir même encore plus, à croire que cette situation lui convient. Je la prends profondément et viollament;-Tu aimes te faire prendre comme ça ?-Ouuuiii, encore.-T’aimes te faire sauter violemment, comme une sauvage ?En même temps je lui claque les fesses.-Oh oui encore, frappe, oui, oui je vais jouir, encore…….Je claque le cul encore plus fort, en en rien de temps, ma secrétaire éclate sa jouissance.Je ne lui laisse même pas le temps de reprendre ses esprits, je la fait descendre de la table, à genoux, retire ma protection, engouffre ma queue dans sa bouche et y verse tout mon jus. Une fois mon sexe bien nettoyé, j’ordonne à ma secrétaire de rentrer chez elle.-Chienne, comme tu as aimé cette soirée, et bien demain tu viens au bureau, je sais que nous sommes samedi, mais j’ai besoin de toi. Le lendemain matin j’arrive un peu plus tard que d’habitude au bureau, c’est le week-end. Catherine est déjà et bien là, à m’attendre devant la porte.-Bonjour chiennasse, je vois que tu as bien compris le message.-Oui monsieur, puisque vous avez besoin de moi.Je lui donne une tonne de dossiers à vérifier et classer. Durant la matinée, Nathalie me téléphone pour finaliser la lettre de licenciement de ma secrétaire. En colère quand elle apprend que finalement je compte la conserver, je lui explique les faits et elle décide de me rejoindre au bureau.A son arrivée, ma secrétaire est dans mon bureau pour classer des dossiers.-Bonjour sale chienne.Catherine se retourne et lance un regard noir à Nathalie. Nous faisons comme si de rien n’était et commençons à discuter de quelques points à voir dés lundi. Puis vient le sujet du licenciement.-Bon, maintenant, il faut voir le licenciement de ta secrétaire.Elle est toujours présente dans le bureau.-Comme je te l’ai déjà dit, puisque pour l’instant c’est une bonne chienne, je vais la garder.-Ah oui, tu dis que c’est une bonne chienne, mais moi je n’en sais rien.-Bon ok, tu vas découvrir.Catherine, toujours dans le bureau se retourne et nous regarde.-Quoi ! Pas devant elle, c’est une connasse, elle me pourrie la vie.Nathalie est furieuse d’entendre cela. Elle s’approche de ma secrétaire, lui att**** la longue tignasse ondulée.-C’est qui la conasse pour l’instant ? Ce n’est pas plutôt toi ? Je crois que tu vas payer cet excès de langage.Elle tire Catherine par les cheveux et la pousse contre le mur tout en la bloquant. Sa main commence à caresser le visage, puis le cou. Lentement, elle descend lentement pour bien décrire le contour des seins. Ma secrétaire se débat, essaye de se libérer, en vain. La main continue de dessiner les deux seins, insistant principalement sur les tétons qu’elle sent à travers le pull. Elle descend le long du corps, des hanches puis des fesses.Moi, j’observe la scène.La main caresse longuement les fesses, remonte la jupe de Catherine, laissant entrevoir une petite culotte blanche. Ma secrétaire, tente de temps en temps de se libérer, mais rien à faire, Nathalie l’a complètement bloquée.Cette main vient maintenant caresser l’entrejambe. Catherine est immobile, comme tétanisé.Elle reprend la chevelure de ma secrétaire et l’oblige à se placer au milieu de la pièce.-A poil que je puisse voir à quoi tu ressembles.-Non, certainement pas.-Ah oui tu crois ça.Nathalie me demande de l’aider. Je prends ma secrétaire par les bras, les ramènes en arrières et la bloque. Nathalie prend une paire de ciseau et commence à entailler le pull. Imaginer la scène, une qui se débat pour fuir, l’autre qui se débat pour mettre à poil. Rapidement le pull tombe, puis le soutien gorge.-Oh, elle à des seins qui tombent avec de grosse mamelles.Ma secrétaire ne dit rien, elle est tellement surprise de ce qui se passe, même si par moment elle prononce des mots d’oiseaux à l’encontre de la femme qui la déshabille de force.La jupe est maintenant ouverte yenişehir escort et elle descend le long des jambes. Le ciseau réalise une dernière entaille, la petite culotte blanche tombe à moitié, retenue par l’entrejambe de Catherine. Nathalie tire dessus et constate…..-Mais dit dont, la petite chienne mouille comme une garce, regarde moi ça. Elle mouille tellement que la petite culotte ne veux pas descendre, et cette pouffe à une chatte poilue, même bien poilue.Elle me montre la culotte abondamment mouillée, puis goûte le jus de ma secrétaire.-Bof, elle n’a même pas de goût, c’est fade, tout juste bon à lubrifier le conduit pendant qu’elle sert de vidange.Catherine ne bouge plus, un doigt est toujours dans son sexe humide. Il va et viens lentement, Nath s’amuse. Ma secrétaire apprécie, sa respiration est à la fois lente, à la fois rapide.-Bon, maintenant tu vas goûter le jus d’une vraie femme dit Nath.Elle fait mettre la secrétaire à genoux, face à elle, retire son pantalon, son string en dentelle noire et s’assoie jambes écartées face à Catherine.Catherine reste béante face à cet entrejambe ouvert, laissant apparaître un sexe semi épilé avec de grosses lèvres.Elle prend la tête de Catherine et la plonge entre ses cuisses.-Aller lèche.Elle maintient bien cette tête de façon à ce que ma secrétaire ne puisse rien dire, ni s’échapper. Je profite, moi de ce moment pour présenter ma queue à Nathalie qui l’avale et me suce divinement.De temps en temps Catherine essai de ce retirer, mais immédiatement elle est rattrapé par les cheveux, Nath la maîtrise parfaitement.-Oui lèche moi bien, humm, tu commences à comprendre comment on bouffe une bonne chatte.Elle retire la tête de son entrejambe, installe ma secrétaire sur le sol. Elle passe sa main dans l’entrejambe de cette dernière.-Oh, mais ce n’est pas vrai, elle est inondée celle là. A quatre pattes chienne.Installée, Catherine reçois une première claque sur le cul, puis une deuxième. Je prends la relève pendant que Nath se met à titiller puis pincer les seins. Je frappe le cul sans grande retenu, les fesses rougissent, ma secrétaire commence à ressentir une certaine souffrance, elle demande que nous arrêtions.-Quoi arrêter, qui décide ici ?Et nous continuons de plus belle.-Aie !aie ! Non arrêtez, j’ai maaalllll.-Maintenant tu vas avoir le plaisir de voir ton chef me baiser.Nathalie s’installe sur le canapé du bureau et je la prends. Cette une femme qui jouit très vite, on aime ou on n’aime pas. Je la prends lentement par de long va et vient histoire de faire durer de plaisir. En quelques minutes Nathalie est libérée.Le temps de reprendre ces esprits et elle se jette sur ma secrétaire.-Ton chef a le droit de jouir.Elle fait mettre Catherine à quatre pattes, prend mon membre et l’introduit dans cette chatte toujours aussi humidePendant que mes vas et vient laboure le sexe, le regard de Nathalie ne quitte pas cette scène. Je me retire et présente ma queue à la bouche de ma secrétaire. Elle me lèche le bout, juste avant que Nathalie me prenne le sexe et me branle.-Allez ouvre ta bouche, plus grande, avec la bouche que tu as pourtant……..Les vas et vient de Nath étant insistant, je ne tarde pas à vider tout mon jus dans la bouche et sur le visage de cette chienne.Sans perdre de temps, c’est ce que j’aime chez Nathalie, elle met la chienne sur le dos et enfourne un doigt dans cette chatte toujours humide et béante. Deux puis trois s’introduisent.Durant les vas et vient des doigts, nous entendons le clapotis dû au jus de Catherine. Quatre doigts sont maintenant en train de chahuter cette chienne qui subit avec plaisir.Je vois Nath essayer de rentrer la main. Pendant ce temps, je malaxe, tire et étire les mamelons.-Et bien voilà, elle à vraiment un gros con, cette garce.La main de Nathalie pénètre entièrement ma secrétaire. Cette dernière, après un petit cri, dû au passage de la main, commence à gémir de plus en plus, moi toujours à lui travailler les mamelles.-Tiens prend ça salope.Nath accélère, accélère les mouvements de sa main. La mouille coule sur les cuisses.-Oh oui, encore…-Tu vas jouir sale chienne, tu vas jouir comme une garce.-Oui, je vais jo……….Et là, Catherine explose. Des cris de plaisir retentissent dans le bureau.-Bon, tu as raison, nous allons la garder cette chienne.- Nous en informerons notre boss.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

 Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir


 escort kadıköy izmir escort gaziantep escort malatya escort kayseri escort eryaman escort pendik escort tuzla escort kartal escort kurtköy escort kızılay escort ensest hikayeler erotik film izle beşiktaş escort beşiktaş escort beşiktaş escort beşiktaş escort beşiktaş escort izmir escort izmir escort kartal escort marmaris escort fethiye escort trabzon escort maltepe escort izmir escort bayan gaziantep escort maltepe escort pendik escort kadıköy escort ümraniye escort kayseri escort kocaeli escort kocaeli escort bursa escort canlı bahis canlı bahis bahis siteleri canlı bahis bahis siteleri bahis siteleri