Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Chronique II – Par le Lapinblanc44ATTENTION : Les écrient qui peuvent découler des chroniques vont être un mélange de réalité et de mon invention, en espérant que vous vous retrouvez dans mes écrits.??Les photos introduit dans les chapitres ne sont qu’un emprunt, ils ne sont pas de moi.??Chapitre 5 : « L’internat »La période du collège s’arrêta. De nouvelles aventures s’annonçaient, malheureusement assez limité en choix du lycée suite à mes pauvres résultats scolaires, je demandais à mes parents, d’effectuer mes prochaines années d’études en internat.?Une décision sérieuse et projeté sur l’avenir. Nous avons effectué plusieurs lycées présentant des internats en Loire-Atlantique, Morbihan pour rester dans un périmètre proche de chez mes parents.?Finalement, nous découvrons un lycée, éloigné de tous, dans un petit bourg, résistant à ce que l’on pourrait se dire à l’avancé technologique.?Un lycée accueillant des internes mais dont les règles y sont respecté, pas d’ordinateur, ni téléphone, ni BD…seul les études importaient. Cela peu être présenté comme dur, mais se fut les plus belles années d’études que j’ai jamais passé.??Bref, vous êtes pas là pour lire des cours mathématique, français…Ma première rencontre fût très rapide, à peines quelques jours j’étais arrivée dans le lycée qui filles (Aude) d’une année de plus que moi, m’aborde, cherche à passer du temps avec moi durant les pauses, pendant les heures d’études et le soir à l’internat.?Naïf et incrédule, je me disais simplement qu’elle me trouvait sympa, nous parlions de manga, de film, des professeurs etc…mais mes camarades d’internats m’indiquaient de me méfier d’elle, connu pour être une chatte en chaleur et cela s’arrêtait là.?Toujours naïf et incrédule comment une si jolie fille, petite mignon avec de grand yeux noisette pouvait être la fille qu’on me décrivait. Je ne les écoutés que d’une oreille. Quelques jours plus après la rentrée nous sortions ensemble. Après cela, nous passions encore plus de moment tous les deux et elle commençait à m’avouer ce que me parlait les autres de l’internat.??Elle me disait qu’elle avait déjà eux des relations sexuelles et que cela s’était su au lycée. Que des garçons cherchaient à m’approcher ou sortir avec elle, juste pour tirer leurs coups.??Je trouvais cela plutôt triste et m’attacha plus à elle. Nous renforcions notre complicité, de semaine en semaine en ne passant pratiquement que nos journées ensemble, ainsi que nos sorties autorisés soit 1H après les cours le mercredi.??Un peu plus d’un mois après la rentrée scolaire, elle me fit visiter les alentours du lycée, honnêtement mise à part 3 cafés se faisant face dans le bourg, une mairie, une boulangerie, c’était vraiment tous ce qu’il y avait à voir en dehors du lycée.?Nous étions entouré de végétation, de bois à perte de vue, alors elle me proposa une balade main dans la main dans la forêt.?Pourquoi pas, cela fait changer les idées d’être enfermé dans un ancien couvant de soeur.??deletedUn temps magnifique, en cette période d’octobre et agréable avec la petite brise de l’air frais de la nature.?Nous nous aventurions dans cette forêt en espérant retrouvé notre chemin par la suite…Bien enfoncé dans cette forêt, Aude s’arrêta et m’embrassa avec passion, se serrant son corps le plus fort possible contre le mien.?Mes mains tombèrent sur ces hanches pour la serrer contre moi. Elle ses mains, se sont mit sur mes fesses, qu’elle empoigna fermement. Surprenant !?Elle bascula légèrement afin que nous nous allongions moi, sur elle dans cette foret et nous nous embrassions toujours avec fougue et passion.??Parfois, je la voyais tourner la tête par peur que des marcheurs nous surprennent allongé là par terre, l’un contre l’autre.??Lorsque c’était pas la cas, elle fléchissait délicatement l’une de ses jambes entre les miennes afin de s’assurer, je pense, que j’étais réceptive à elle.?Quand elle le faisait, j’arrêtais d’embrasser ces lèvres qui étaient devenu pulpeuse par l’excitation et m’occupait de son lobe d’oreille et son cou, chose qu’elle adorait, s’était ressentir diyarbakır escort mon souffle chaud contre sa peau.?Sentant notre excitation réciproque grimper, je décida de descendre plus bas, tirant si nécéssaire sur son t-shirt et soutif pour laisser sortir ses seins.?Je commençais à peine à me délecter qu’on entendit au loin, des bruits de marcheurs discutant et rigolant.??Nous nous sommes redressé, rafistolé nos vêtements et attention que ce groupe passe afin de retourner au lycée et oui, une heure cela passe vite…Chapitre 6 : « Ma première fois »??Vous vous demandiez peut-être quand est-ce qu’allait venir ma première fois entre Lucille, puis Aude et bien se fût cette Aude, qui en fût la première à me dépuceler.?Entre vous et moi, vous allez bien rire, donc prenez un siège et délectez-vous de cette première fois dès plus marquante.deleted Ma première fois fut la première fois que j’invita Aude chez moi, après 2 mois de relations amoureuse. Nous avions prévu de passer l’après-midi à jouer à des jeux vidéos. Comme nous aimions l’univers Japonais, les manga et en cette période c’était Naruto qui était sur beaucoup de lèvre, nos choix c’est porté sur Naruto Ninja Storm.??Les règles étaient simple être mit K.O par l’autre signifiait un gage…voilà comme cela à commencer, par de simple gage, comme m’embrasser là, puis là et là…Retirer son t-shirt, son pantalon, son soutien gorge…Pose ta main ici…Les esprits après quelques défaites chacun se sont vite échauffée et l’on a basculé dans une embrassade qui a laissé les manettes au sol à attendre le choix du personne.??Nos corps pratiquement dévêtit l’un comme l’autre se serrait, se caressait avec tendresse avec la couverture sur nous.?Puis, elle m’avoua avoir très envie de moi. Je fus honnête avec elle, en lui avouant que j’étais encore vierge et que j’étais stressé. Elle comprenait et m’indiqua qu’elle allait remédier à cela pour me détendre. Puis elle se glissa sous la couverture, descendu mon caleçon et prit en main ainsi qu’en bouche mon sexe. Sensation étrange au début, que je décrirais comme chaleureux et humide à la fois. C’était agréable de sentir ses lèvres se refermer sur moi puis sentir sa langue enrouler mon glande et le mouiller de bave pour ensuite enduire mon sexe en me masturbant.??Elle refit quelques apparition, pour ma dire que j’avais une grosse bite, qu’elle était délicieuse ou voir si j’appréciais ce qu’elle me faisait.??J’étais littéralement crispé au matelas, appréciant ce qu’elle me faisait, mais ne sachant pas ce que je devais faire…alors je l’ai laissé gérer la situation, jusqu’à ce qu’elle revienne et installa son bassin au dessus de mon sexe.?Elle l’empoigna et commença à frotter le bout de bon gland sur ses grandes lèvres, puis l’introduire cm par cm en elle. Aude s’y reprit à plusieurs fois, faisant un peu la grimace au début et m’indiquant que mon sexe était vraiment gros.?Nous arrivions à la moitié de ma verge et à son tour, elle se détendit. Elle commençait sa chauffé sur moi, des mouvements de bassins lents au début. Je sentais mon sexe faisant des aller et venues en elle, la chaleur de son sexe qui me lubrifiait et me permettait de m’enfoncer de plus en plus profondément en elle.??Les mouvements de bassins s’accéléraient, j’appréciais, c’était agréable et puis son visage rouge et sa respiration rapide m’indiquait qu’elle ne restait pas indifférente.??Puis, elle accéléra son bassin et par maladresse, elle claqua une de mes testicules. Comment vous dire que la descente de mon sexe en érection et la douleur fut soudaine et rapide. Cela fut la fin de ma première fois.?Aude s’en voulu fortement, car elle voulait que ma première fois soit inoubliable…c’était surement le cas, pour être honnête avec vous.??Chapitre 7 : « Le téléphone rose »??Jusqu’à présent, mes parents ne voulaient pas que j’invite une fille à dormir à la maison. Il jugeait cela, pas sérieux pour notre âge, s’ils savaient…??Parfois lorsque nous revenions le week-end chez nous, nous nous appelions le soir, soit par téléphone ou bien Skype. Le soir, escort diyarbakır que je veux vous racontez fût vers la période des fêtes, il fait froid, les films à l’eau de rose à la télévision et nous recherchons un peu de chaleur.??Un soir, donc, nous nous appelions pour prendre des nouvelles l’un de l’autres, malgré que l’on se soit vue, il y a 2 jours au lycée, les ados…Bref, ce soir là, a la télévision, passa le premier X-men et vous comme moi, savez comment Wolverine est apprécié pour son super-pouvoir…deletedNotre discussion partait du film sur les super-héros et autres Marvel qui sortaient en masse. Nous décrivions par la suite où l’on était et comment :- Moi, je suis sous ma couverture, dans mon lit devant le film et toi ?Aude s’en retenu, me dit : sur le canapé, une couverture sur moi et mon gode dans la chatte…??Réponse des plus surprenante. J’en suis resté un peu surprit et il y eu un cours blanc, qu’elle interrompit en m’indiquant que je lui manquais.?Cela m’excitait, cette échange coquin, rapidement ma main se glissa dans mon caleçon et je me caressa en écoutant sa respiration.??deletedEst-ce qu’elle était seule chez elle, elle m’indiquait que non, ces parents étaient parties ce coucher mais qu’il arrivait que l’un ou l’autre passe à côté d’elle pour aller chercher quelques choses dans le frigo.?Elle trouvait la situation excitante, car eux ne savaient pas qu’elle avait un gode enfoncé dans la chatte.??J’étais intrigué et de là est né l’un de mes fantasmes, godé en femme !??Notre conversation, fût succincte car nous avions pas les appels illimités et nous n’en n’avons jamais reparlé par la suite. Enfin, si moi de son sextoys qu’elle ne voulu jamais me dévoiler.??Pour développer un peu plus ce chapitre, je vais vous parlez en quelques lignes de se fantasme. Donner du plaisir avec un jouet, le mettre ou vous avez envie, dans sa bouche, dans sa chatte ou dans son cul. Regarder l’orifice s’ouvrir devant vos yeux, regarder votre partenaire prendre du plaisir.?Ou à l’inverse, rester en retrait et simplement regarder votre partenaire vous regarder pendant qu’elle se donne du plaisir.??Beaucoup de regarder tous cela et si nous étions acteurs, se faire sucer et la pilonné avec des sextoys ou lui faire un cuni et si vous étiez déjà en elle et que vous voulez que son seconde orifice soit aussi dilaté pourquoi pas utilisé son sextoys.??Tous cela est excitant et fait partie de l’un de mes fantasmes à l’heure actuelle, peut-être qu’un jour, il ne le sera plus et peut-être grâce à l’une de vous qui me lit.???Chapitre 8 : « L’autorisation »??L’année suivante, j’annonçais à mes parents que j’avais déjà eux des relations sexuelles avec Aude et je voulais leurs permissions pour l’inviter à passer la nuit chez nous un week-end. Ils acceptent et nous tardions pas avec Aude pour fixer un week-end afin qu’elle vienne dormir à la maison.?Une journée normal, repas en famille qui c’est bien passé, puis nous sommes monté nous coucher. Pour notre première nuit, ensemble elle avait fait quelques frais, Aude avait décidé d’acheté une robe de chambre en soie rouge.??deleted Elle était vraiment sensuelle dans sa robe, et je n’étais guère indifférent, même très réceptif à cet achat. Nous allumions la télévision et choisissions un DVD pour notre soirée. Notre choix se porta sur un manga qu’elle ne connaissait pas Fruit Basket. Nous regardions quelques épisodes coller l’un contre l’autres, sans gestes, ni caresse. Enfin, nous décidions d’éteindre et d’aller nous coucher. On se faisait face à face et parlions en chuchotant, ne voulant pas que mes parents nous dérange.??Elle me demanda ce que je pensais de sa robe de chambre, à cette simple question mon sexe se dressa et alla se cogner contre sa cuisse. Je crois que la réponse fût claire…Elle n’était pas gêné, elle eu juste un petit sourire de satisfaction.?Aude prit ma main du dessus pour la poser sur son bassin et l’on se rapprocha l’un de l’autre s’embrassant, tandis que l’une de ses mains me branlait sous les draps.??Je basculas sur elle, tandis qu’elle diyarbakır escort bayan continuait de me branler, cela était bon, Aude accélera, je relâcha ses lèvres pour me concentrer sur le bien que me produisait sa main. Je poussais de petit gémissement, je sentais que j’allais venir bientôt et elle aussi le remarquait.?Aude me dit « Si tu veux, tu n’a cas jouir sur moi » en redressant sa robe de chambre au dessus de sa poitrine.?Elle continua de me branler jusqu’à ce que je jouisse, en saccade, d’abord sur son ventre, puis un peu sur ses seins et quelques goutes sont arrivées jusqu’à son menton.??Elle prit une lingette pour essuyer tous le foutre que je venais d’éjaculer, nous nous embrassons et nous endormons l’un contre l’autre.??C’était une super soirée mais ce n’était que le début.??Au cours de la nuit, je me suis réveillé pour aller au toilette, en revenant, je regardais Aude dormir dans sa petite nuisette de soie, avec un sein qui en sortait.?J’avais envie de le lécher et j’allais lui lécher…mince elle dormait, j’ai tellement envie d’elle pourtant. Je continuais à lécher son sein et à la masser, que c’était bon, il était si doux.?Elle bougea un peu pendant que je m’amusais avec elle et retira inconsciemment la couverture de dessus elle.?Et moi, j’ai pu voir ses jambes, fine et douce. Je me pris à les caresses et monter, monter ma main. Je voyais sa chatte en dessous sa nuisette, elle était complètement épilé, il est vrai que ce week-end, nous n’avions pas fait l’amour et je n’avais pas été regarder.?Je glissa ma main sous sa nuisette et caressa d’abord son pubice. Les caresses de mes mains sur son corps commença à la réveiller.?Elle se demandait ce que je faisais et je lui répondis honnêtement. Je l’embrassais et lui demandais si elle voulait que je continue ou que j’en reste là.?Aude me dit qu’elle trouvait cela agréable de se faire réveiller par des caresses en pleine nuit et qu’elle était rester un peu sur sa fin en s’endormant.??Je me suis mit debout à côté du lit, je me suis mit nue devant elle et elle me regardait me déshabillé en souriant, encore un peu endormi.?J’empoignais ma queue en érection et m’approcha de son visage. Je caressais sensiblement ses lèvres avec mon gland, jusqu’à ce qu’Aude ouvrit la bouche et j’introduisis ma bite en elle. Ce soir, s’était moi qui m’occuperait d’elle. Je faisais des petits va et vient maladroit dans sa bouche, me frottant à l’intérieur d’une de ses joues. Commençant à me sentir un peu plus en confiance, je tenais parfois son visage pour avoir un rythme plus rapide et lui baiser la bouche.?Après quelques minutes, je retournais là ou mes mains s’étaient arrêtées à son pubice, son vagin était beau, rasé ou même épilé on ne voyait que peu la différence à ce moment là et j’avais envie de le lécher.?Qu’il était bon, un petit gout sucré et de mouille. Le cunnilingus lui procurait du plaisir, elle était un peu plus réveillé que lors de la pipe, elle fléchissait ses jambes et me caressait les cheveux avec ses deux mains, parfois en enfonçant délicatement ma tête vers son sexe.??Mes parents dormaient pas très loin et se retenaient mutuellement de ne pas faire de bruit, c’était frustrant.??Alors que je me redressais vers elle, Aude complètement réveillé dorénavant, me voyait à genoux sur elle, le sexe dressé.?Elle m’écarta ses jambes comme pour me donner l’approbation, que c’était ok, pour la baiser. Et ce fut le cas, ma bite eux beaucoup moins de mal à s’introduire en elle que lors de notre première fois ensemble, elle était trempé et j’allais directement taper au fond de son utérus. Qui malgré le lieux et l’endroit, ne l’empêcha pas de poussé un petit gémissement audible. ?Je me mis sur elle en jouant du bassin, faisant des aller et retour en elle, dans sa petite chatte humide et chaude. Des accoups plus rapide, plus brusque parfois, me laisse-je aller par l’excitation, elle était tellement légère que parfois son bassin se surélevèrent.??Mon sexe continuait de grossir en elle et quelques spasmes l’accompagnaient, j’allais jouir. Je sortie ma queue, retira sa nuisette et me masturba et jouissant vigoureusement, crachant sur elle, visage, poitrine, ventre, cuisse elle dégoulinait se semence, j’étais vidé…?Je l’aidais à se nettoyer en pleins milieu de la nuit puis nous sommes reparti dans notre sommeil.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

 Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir


 maltepe escort ankara escort diyarbakır escort rize escort urfa escort yalova escort antep escort hatay escort haymana escort ağrı escort giresun escort batman escort tekirdağ escort diyarbakır escort edirne escort aydın escort afyon escort porno izle bursa escort canlı bahis canlı bahis bahis siteleri canlı bahis bahis siteleri bahis siteleri sakarya escort sakarya escort izmir escort porno izle eryaman escort kıbrıs escort eskişehir escort fethiye escort gaziemir escort giresun escort gümüşhane escort güngören escort hatay escort iskenderun escort sakarya travesti ankara escort