Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Romie78 – Ma femme me masturbe avec les culottes de sa soeurBonjour à tous ! Voici une petite histoire qui m’a été demandé par romie78, comme d’habitude j’espère que ça vous plaira ! Comme pour les autres récits, il y a un fil conducteur réel et pas mal d’éléments fictifs rajoutés par-dessus. N’hésitez pas à me contacter avec des anecdotes sexy que vous aimeriez que je transforme en histoire, ça me fait plaisir et ça peut même me donner des idées avec ma petite-amie…J’adore ma femme. C’est peut-être une étrange façon de commencer un récit qui va parler de comment je fantasme sur sa petite sœur, mais c’est la vérité. Depuis le jour où l’on s’est marié, Sarah a toujours été d’un soutien sans faille, y compris dans les moments où n’importe qui d’autre aurait explosé de colère. Je me souviens surtout de la première fois où je lui ai avoué être attiré sexuellement par sa petite sœur Priscilla, petite blonde de 33 ans avec une paire de fesse à tomber par terre et une petite poitrine envoûtante. Nous venions de dîner chez Priscilla et son mari, et Sarah et moi étions en train de parler de la soirée que nous venions de passer. Je ne me souviens plus de la teneur de la conversation, mais je me souviens parfaitement avoir lâché sans m’en rendre vraiment compte :”Franchement, si j’avais l’occasion, sûr que j’accepterai Priscilla dans mon lit”Réalisant soudainement ce que je venais de dire, j’ai jeté un œil à Sarah sur le siège passager, redoutant l’accès de colère qui allait fatalement venir. Mais au lieu de ça, Sarah est restée calme et m’a juste donné une petite tape sur la tête en rigolant. Soulagé par cette réaction mais aussi curieux, j’ai poursuivi :”Non mais sérieusement, si elle me proposait je dirai oui je pense.- Arrête, me dit-elle en me pinçant légèrement la cuisse (je conduisais donc elle ne voulait surement pas prendre de risque), c’est de ma petite sœur dont on parle ! Ma petite sœur mariée en plus, tout comme toi d’ailleurs.- Et alors ? Je peux fantasmer non ? Ce n’est pas le genre de chose que l’on contrôle… et puis, tu préférerais que je fantasme en secret plutôt que de te le dire franchement ?- Hummm… bon d’accord, fantasmes tant que tu veux. Mais arrête de m’en parler alors.- D’accord ! (j’ai attendu quelques secondes avant de continuer) Tu crois qu’elle aime se faire prendre en levrette ?”Sarah m’a donné un petit coup de poing sur l’épaule en rigolant et en me disant d’arrêter. Mais bien entendu, je n’ai pas arrêté. Pendant les jours qui ont suivi, j’ai continué de lui poser des question, comme de demander à Sarah pendant qu’elle me faisait une fellation si elle pensait que sa sœur suçait aussi bien, ou bien de lui demander si la dérangeait que je l’appelle Priscilla pendant que l’on faisait l’amour… Je lui demandais aussi si elle pensait que le mari de muğla escort Priscilla la baisait bien, s’il arrivait à la faire crier. Pendant une sodomie, je lui ai même dit que de dos, j’avais l’impression d’enculer sa sœur, tellement elles se ressemblaient. A chaque fois la réaction de Sarah était la même, elle rigolait puis me pinçait la cuisse ou me donnait une petite tape sur l’épaule en me disant d’arrêter. Le fait que je parle ainsi de sa sœur ne semblait pas réellement la déranger. Ou peut-être un peu, mais elle m’aimait et l’acceptait donc sans problème. Et moi j’étais heureux de pouvoir enfin trouver une forme d’exutoire à ce fantasme qui me poursuivait depuis des années. Il faut dire que à chaque rencontre avec la sœur de ma femme, je ne pouvais m’empêcher de mater ses fesses, mises en valeur par des jeans serrés, la courbe de ses seins que je devinais à travers la transparence de son chemisier, sa petite bouche que j’imaginais se refermer sur mon sexe…Les choses auraient pu en rester là, moi faisant des petites remarques à ma femme sur à quel point j’aimerai baiser sa sœur, mais les choses ont radicalement évolué le jour où nous avons été amené à garder le fils de Priscilla pendant qu’elle et son mari profitaient du week-end en château que nous leur avions offert pour leur anniversaire de mariage. Le petit monstre en question avait 2 ans, et était relativement facile à endormir car pour ne pas le perturber, nous avions accepter de rester chez Priscilla le week-end, en prenant la chambre d’ami. Une fois Priscilla et son mari partis, et le neveu de Sarah endormi, nous nous sommes retrouvé devant la télévision, à regarder un de ces programmes sensés être drôle. Très vite, j’ai été gagné par l’ennui et j’ai décidé de glisser une main dans le pantalon de Sarah pour la masturber. Sarah m’a demandé ce que je faisais et m’a demandé d’arrêter, car elle ne voulait pas le faire ici et que le petit pourrait nous surprendre (ce qui était faux car à deux ans il avait encore un berceau et donc ne pouvait sortir seul de son lit)). Moi je bandais déjà, il était donc hors de question que j’arrête. Mais, ayant soudainement eu une idée, j’ai retiré ma main de la culotte de Sarah et je me suis dirigé à l’étage, vers la chambre de sa sœur.En ouvrant quelques tiroirs de la commode, j’ai rapidement trouvé ce que je cherchais : une magnifique collection de dessous, tous plus affriolant les uns que les autres. J’ai attrapé une culotte au hasard, noir en satin, et j’ai commencé à me masturber avec. J’ai soudainement pensé que cette culotte avait été un jour en contact avec l’intimité de Priscilla, et qu’elle le serait de nouveau. Cela a bien failli me faire jouir, mais je me suis arrêté à temps. J’ai repris mon souffle et, sans ranger ma bite en érection ni la culotte, je escort muğla suis retourné m’asseoir en bas. Je me suis installé dans le canapé sans rien dire, tout en continuant de me masturber avec la culotte. Discrètement, j’observais la réaction de Sarah. Elle me regardait, l’air ébahi. Finalement, elle a rompu le silence et m’a demandé calmement :”Je peux savoir ce que tu fais ?- Eh bien, comme tu peux le voir, je me branle dans le salon de ta soeur, avec une culotte de ta soeur.- Et tu ne vois pas où est le problème ?- Je ne fais de mal à personne.- …- Je veux te baiser dans le lit de ta soeur.- Hors de question a-t-elle dit du tac au tac – Tu m’aimes ?- …- Est-ce que tu m’aimes ? ai-je insisté – Oui, m’a-t-elle répondu après quelques interminables secondes- Alors viens.”Je me suis levé et je me suis de nouveau dirigé vers la chambre de Priscilla et de son mari. Sarah m’a suivi sans dire un mot. J’ai abandonné au sol la culotte que j’avais en main, sur laquelle on pouvait nettement distinguer une belle trace de liquide pré-séminal et j’en ai attrapé une autre, rouge en dentelle. Je l’ai tendu à Sarah et je lui ai dit de me masturber avec. Bien que réticente au début, elle a vite fini par accepter. Pendant qu’elle me branlait avec la culotte de sa sœur, je lui répétais à quel point je l’aimais et que j’étais fier d’elle. Sentant venir l’éjaculation, je lui ai dit d’arrêter et de se déshabiller. J’en ai profité pour faire de même, puis en fouillant l’armoire, je lui ai tendu un ensemble soutien-gorge et culotte noirs en lui demandant de l’enfiler. Elle a râlé quelque peu, disant que ça allait trop loin, mais elle a fini par accepter de nouveau. J’ai sélectionné une troisième culotte (un string en fait, bleu pâle) en lui disant de continuer ce qu’elle avait arrêté. J’ai attrapé la photo de Priscilla qui traînait sur la table de chevet et au bout de quelques minutes, dans un grand râle, j’ai lâché de longues giclées de sperme sur l’image de la sœur de ma femme. En soupirant, Sarah m’a demandé si j’étais satisfait maintenant et j’ai répondu “Presque”. Je lui ai dit de s’allonger sur le lit et de se toucher au travers des sous-vêtements. Elle a commencé sans vraiment d’enthousiaste, mais elle a fini par trouver la situation excitante elle aussi. Elle s’est masturbé plusieurs minutes, jusqu’à ce que je vois apparaître une tâche d’humidité sur la culotte qu’elle portait. Ayant profité de son “solo” pour récupérer une belle érection, je me suis à mon tour glissé dans le lit. Dans l’oreille je lui ai murmuré de m’appeler Jean (le prénom du mari de Priscilla), tandis que moi je l’appellerai par le prénom de sa petite sœur. Dans un soupir, de plaisir cette fois, elle a acquiescé. Je suis redescendu au niveau de son anatomie et j’ai écarté la petite culotte noire muğla escort bayan afin d’avoir accès à sa chatte. J’ai donné quelques coups de langues et elle a frémi de plaisir. J’ai ensuite joué avec son clitoris, tout en lui mettant quelques doigts. Je lui ai demandé si elle avait déjà fantasmé sur Jean, son beau-frère. Entre deux gémissements, elle m’a promis que non. J’étais un peu déçu par cette réponse mais je la croyais. Sarah, en plus d’être incroyablement compréhensive avec mes fantasmes, ne me mentait jamais. Après un premier orgasme de sa part, pendant lequel elle chuchotait des “Jean… Jean… Oh oui Jean…” à répétition, je l’ai laissé souffler quelques secondes puis j’ai porté mon sexe à l’entrée de son triangle humide. Petit à petit, je me suis glissé en elle puis j’ai commencé quelques va-et-vient. Je pouvais sentir la culotte qu’elle portait, culotte appartenant à sa sœur, frotter contre ma bite à chaque aller-retour, ce qui ne faisait qu’accentuer mon excitation. Heureusement que j’avais déjà joui une fois, autrement notre petite séance de baise torride sur le lit de Priscilla et de son mari aurait déjà été finie. Après quelques temps à continuer ainsi, je me suis retiré d’elle et je lui ai dit de se retourner pour la prendre en levrette. J’en ai profité pour lui parler un peu :”Alors, ‘Priscilla’, qu’est-ce que ça fait de se faire baiser ainsi dans ce lit en particulier ?- J’aime ça… ‘Jean’… continue s’il te plait… a-t-elle réussi à dire entre deux reprises de souffle- Tu vois, j’ai toujours su que tu aimais te faire prendre par derrière comme ça. Tu aimes cette position, n’est-ce pas ?- Oui… oui… je l’adore, Jean…”J’aurai aimé que ce moment magique dure un peu plus longtemps mais je n’étais pas loin de ma limite. Et, à en juger par l’accélération de la respiration de ma femme/belle-soeur, son deuxième orgasme n’était pas loin non plus. J’ai joui en elle au moment où Sarah a lâché un long gémissement, marquant ainsi sa jouissance (et la mienne). Elle s’est écroulée sur le lit, complètement KO. J’ai repris mon souffle et j’ai remis rapidement remis la culotte en place, afin qu’elle soit imprégnée de mon sperme qui s’écoulait du vagin de Sarah. Puis je me suis allongé auprès d’elle.”Je t’aime tu sais. Merci de m’accepter comme je suis, avec mes idées et mes fantasmes bizarres.- Je t’aime aussi, a-t-elle répondu en m’embrassant, et pour ce qui est de tes ‘idées bizarres’, c’était… intéressant.- Seulement ‘intéressant’ ? ai-je demandé avec un sourire. Pourtant à croire les bruits que tu faisais, ça avait l’air d’être un peu plus que ça…”Faussement furieuse, elle m’a donné un petit coup de poing sur l’épaule puis on s’est tous les deux mis à rire jusqu’à en avoir mal aux côtes. Après quoi nous avons rangé le bazar que nous avions créé, mis à laver les culottes que nous avions souillé et nettoyé la photo de Priscilla couverte de ma semence. Enfin, nous sommes allé nous coucher dans le lit de sa sœur, nus, afin d’être prêt à refaire l’amour si l’envie nous en prenait au milieu de la nuit.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

 Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir


 maltepe escort ankara escort diyarbakır escort rize escort urfa escort yalova escort antep escort hatay escort haymana escort ağrı escort giresun escort batman escort tekirdağ escort diyarbakır escort edirne escort aydın escort afyon escort porno izle bursa escort canlı bahis canlı bahis bahis siteleri canlı bahis bahis siteleri bahis siteleri sakarya escort sakarya escort izmir escort porno izle eryaman escort kıbrıs escort eskişehir escort fethiye escort gaziemir escort giresun escort gümüşhane escort güngören escort hatay escort iskenderun escort sakarya travesti ankara escort